INFARCTUS Imprimer

L’INFARCTUS DU MYOCARDE

Suivi et éducation thérapeutique du patient après sa sortie d’hôpital :

rôle du pharmacien

Depuis une vingtaine d’années, on assiste à une réduction significative de la mortalité de l’infarctus du myocarde (IDM) à la phase aiguë, notamment du fait de la médicalisation précoce des urgences. Mais la mortalité à moyen terme (5 ans), qui se situe entre 20 et 25 %, ne semble diminuer que très lentement. Des améliorations sont souhaitables au niveau de la gestion des mesures de prévention secondaire, souvent insuffisamment appliquées. Le pharmacien peut renforcer son rôle dans le suivi du patient et son éducation thérapeutique.

Les bases indispensables pour comprendre l’IDM, les modalités du traitement en post-infarctus et les règles de prévention secondaire sont ici développées.

 

 

 

coeur2

  Retour à l'accueil