Newsletter 29 03 2021 Imprimer
Newsletter
n°163 LUNDI 29 MARS 2021
Covid-19 :
les chiffres clés en France, au 28 mars 2021 à 14 h.

chiffres
*Nombre de décès mis à jour quotidiennement pour les décès survenant à l’hôpital et chaque mardi et vendredi pour les décès survenant au sein des Etablissements sociaux et médico-sociaux. L’augmentation qui en résulte ces jours-là n’est donc pas à interpréter comme une augmentation pour les dernières 24 heures. L’évolution peut aussi être liée à une actualisation des données de la ou des semaine(s) précédente(s). ** Sur les 7 derniers jours consolidés, nombre de personnes testées positives en RT-PCR ou test antigénique parmi le nombre de personnes ayant eu au moins un test pendant cette période et qui n‘ont jamais été testées positives dans les 60 jours précédents.
En 2021
 
Un lundi par mois, une e-soirée nationale pour vous former !
+
Une fois par semaine, le jeudi, un quart d’heure de focus pratique !
 

UTIP Association vous invite
Adhérent : accès gratuit
Non adhérent : 20 € par participant
 

 
Jeudi 1er avril - 13h15
  15 minutes focus:
L’index glycémique
 

Jeudi 8 avril - 13h15
  15 minutes focus:
Conseils et prise en charge à l’officine des conjonctivites
 

Jeudi 22 avril - 13h15
  15 minutes focus:
Le point sur les tests Covid
 

Jeudi 29 avril - 13h15
  15 minutes focus:
Stress et sommeil
 

Jeudi 20 mai - 13h15
  15 minutes focus:
Internet, réseaux sociaux : de la (sur)consommation à l’addiction

 
 
menopause
 
Lundi 12 avril - 20h30
e-soirée nationale sur le thème :
Bien gérer la ménopause pour préserver la santé à venir de la femme
 
 

cancer
 
Mercredi 14 avril - 20h30
Webinaire national sur le thème :
Prise en charge à l’officine des effets indésirables cutanés induits par les traitements anticancéreux
 
 
Pour tout renseignement
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
shadow
Actus de la semaine L’UTIP à la une

 

Veille scientifique et professionnelle

 

ministere_sante

La vaccination anti-Covid : élargissement des compétences

En savoir plus

 
 
cngof
 
grig
 
 

Vaccination anti-Covid-19 des femmes enceintes : selon le CNGOF (Collège national des gynécologues et obstétriciens français) et le GRIG (Groupe de recherche sur les infections pendant la grossesse, les vaccins à ARNm (Comirnaty et Moderna) doivent être privilégiés. Le Vaccin AstraZeneca n’est pas contre-indiqué mais il est plus fréquemment à l’origine d’une fièvre réactionnelle.

En savoir plus

 
ministere_sante


TDR / Trod / Autotests antigéniques sur prélèvement nasal :
de quoi parle-t-on ? Le prélèvement nasal ne nécessite pas d’être réalisé aussi profondément que le prélèvement nasopharyngé (NP). Pour autant, la HAS recommande un prélèvement nasal profond (« midturbinate ») qui consiste à introduire un écouvillon spécifique (plus épais que l’écouvillon des tests sur prélèvement NP) dans le vestibule narinaire sur 3 à 4 cm jusqu’au cornet nasal médian. Puis, un mouvement de rotation est réalisé 5 fois avant retrait de l’écouvillon...

Lire la suite

 
europe
 


Covid-19 : vers un certificat sanitaire européen.
C’est la proposition de la Commission européenne.

En savoir plus


 
ministere_sante
 


Vaccin AstraZeneca et évènements thromboemboliques :
Suite à des signalements, le Pharmacovigilance Risk Assessment Committee (PRAC) de l'Agence européenne du médicament (EMA) s'est penché sur les risques de complication thrombotique (phlébites, …) d’une part et d’autre part, de coagulations intravasculaires disséminées (CIVD) et de thromboses veineuses cérébrales (TVC), chez des personnes ayant reçu le vaccin AstraZeneca. Dans son avis du 18 mars 2021, le PRAC confirme qu'il...

Lire la suite


 
ministere_sante
 


Patients présentant des formes symptomatiques prolongées suite à une Covid-19 :
une fiche élaborée par le ministère des Solidarités et de la Santé décrit les principes du suivi de ces patients et de leur prise en charge et le rôle des cellules de coordination post-Covid.

En savoir plus

 
tete
 


Variants SARS-Cov-2 : des conséquences pouvant être redoutables.
Comme tout virus à ARN, la multiplication intracellulaire du SARS-CoV-2 s’accompagne de variations génétiques. Grâce à l’existence d’une activité de relecture et de correction, son taux de substitution/nucléotide/génome/an est inférieur à celui d’autres virus à ARN comme le VIH. Cependant, depuis son émergence fin 2019, des variations lui ont permis de gagner en capacité réplicative, d’améliorer son adaptation à l’Homme en...

Lire la suite


 
service_public
 


Vaccination anti-Covid :
nouveaux publics prioritaires depuis le 25 mars 2021.

En savoir plus


 
ministere_sante
 


Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière à la Réunion :
la Haute Autorité de santé considère que son lancement n’est pas prioritaire en avril 2021 où les Réunionnais sont appelés à se faire vacciner contre la Covid-19 selon les critères de priorisation définis par la HAS. Cette campagne pourrait être décalée au...

Lire la suite


 
ministere_sante
 


Le télésoin en pratique :
complémentaire de la télémédecine réservée aux professionnels médicaux, le télésoin se définit comme « une forme de pratique de soins à distance utilisant les technologies de l'information et de la communication. Il met en rapport un patient avec un ou plusieurs pharmaciens ou auxiliaires médicaux dans l'exercice de leurs compétences prévues au présent code ». Il concerne ainsi dix-huit corps de métiers dont les pharmaciens.  Le télésoin a été autorisé de façon dérogatoire au début de l’épidémie de Covid-19 pour près de la moitié des professions. La Haute Autorité de santé (HAS) a depuis élaboré deux fiches destinées aux professionnels de santé, l’une sur les critères d'éligibilité à vérifier en amont de la réalisation d’un soin à distance ; l’autre sur les recommandations pour assurer la qualité de cet acte, à chaque étape de la prise en charge. En complément, la HAS publiera prochainement un document d’information à destination des patients.

En savoir plus


 
ministere_sante
 


Nouveau : le DLU-Dom (Dossier de liaison d'urgence - Domicile).
Il s’agit d’un document destiné à accompagner le patient âgé ou en situation d’handicap vivant à domicile qui arrive aux urgences. Il doit contenir les informations telles que l’identité et le lieu de vie, le motif réel du recours aux soins, les antécédents significatifs, les traitements et les intervenants du suivi habituel pour rendre plus efficiente la prise en charge. Le DLU-Dom comprend ainsi un  document de liaison d’urgence, complété à distance de l’évènement, par les différents acteurs, sous la responsabilité du médecin traitant (MT) et des fiches de liaison d’urgence...

Lire la suite


 
ministere_sante
 


Pollution atmosphérique :
publication par la HAS d’une fiche Mémo sur la conduite à tenir.

En savoir plus


 
ansm
 


Produits injectables utilisés en esthétique : statuts et précautions, attention aux falsifications.
Les produits de comblement injectables sont des dispositifs médicaux de classe III, devant être couverts par un certificat CE de conformité (marquage CE apposé sur ces produits et sur leur emballage). Ils peuvent être délivrés en pharmacie ou directement auprès du laboratoire fabricant par le professionnel de santé qui réalisera l’acte (produits réservés à l’usage professionnel). Les produits à base de toxine botulique ont le statut de médicament (AMM). La toxine botulique...

Lire la suite


 

 

Adhérez pour accéder à l’espace Adhérents.


Espace adhérents :

Les dossiers UTIPNews

Nouveau : Bithérapies d’anticorps monoclonaux dans la Covid-19

Déjà parus :

 

 

 

UTIP PAYS DE LA LOIRE

esoiree
 
Mardi 30 mars à 20h30 : e-soirée
Cancer de la prostate : prise en charge des troubles urologiques et sexuels à l’officine
 

 

shadow
Quizz
Médicaments En bref !

Le prélèvement nasal profond est réservé aux plus de 15 ans.

□ Vrai

□ Faux


Le vaccin AstraZeneca est contre-indiqué chez la femme enceinte.

□ Vrai

□ Faux

 


Le variant « anglais » 501Y.V1 du SARS-CoV-2 se caractérise par son infectiosité supérieure à 50% par comparaison avec les souches antérieures

□ Vrai

□ Faux

 


Ferrostrane® 0,68% sirop, Inofer® poudre pour suspension buvable en sachet, Tot’Hema® solution buvable en ampoule : posologies diminuées en raison d’un alignement avec les posologies recommandées par l’OMS. En effet, la quantité de fer qui peut être assimilée chaque jour par l’organisme est faible. La prise quotidienne de fortes doses de fer métal n’est donc pas utile (même en cas de carence profonde) et accroît les effets indésirables. Les notices sont en cours de mise à jour. En attendant, les documents de référence à jour sont accessibles directement sur la base de données publiques des médicaments.

ansm
 

 

Statines : de la fin de la controverse scientifique à la fin de la polémique ? La Société française de cardiologie apporte sa réponse dans une brochure récemment parue.

En savoir plus

sfc
 

 

Livogiva® (tériparatide) solution injectable en stylo prérempli 2,7mL : biosimilaire de Forsteo indiqué dans le traitement de l’ostéoporose post-ménopausique avérée (au moins deux fractures vertébrales), chez l’homme (ayant au moins deux fractures vertébrales), cortisonique chez les femmes et les hommes à risque élevé de fracture sous corticothérapie au long cours par voie générale. 20 µg 1 fois/j en sous-cutanée, durée maximale de traitement : 24 mois non renouvelable. Aiguilles stériles non fournies, à faire prescrire par le médecin. Effets indésirables : vertiges, nausées, douleurs dans les membres, dépression, dyspnée, hypotension orthostatique (dans les 4 heures suivant l’administration).


ansm
 

 

Sunosi® (solriamfetol) cp à 75 ou 150 mg : indiqué chez l’adulte pour améliorer l’éveil et réduire la somnolence diurne excessive chez les patients atteints de narcolepsie et chez les patients sous traitement primaire du syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil. Selon l’indication, 37,5 mg à 75 mg/j (posologie maximale recommandée pouvant être augmentée à 150mg/j). Contre-indications : infarctus du myocarde au cours de l’année précédente, angor instable, HTA non contrôlée, arythmies graves ; traitement concomitant par les imao ou dans les 14 jours qui suivent leur arrêt. Liste I. Médicament à PIH annuelle, renouvellement réservé aux spécialistes en neurologie, en pneumologie ou titulaires de la formation spécialisée transversale sommeil et aux médecins exerçant dans les centres du sommeil.


ansm
 

 

shadow
journées de la Santé
 

 

  • Parcours du cœur : 13 mars au 6 juin 2021
Organisé par la Fédération française de cardiologie avec pour principal objectif de promouvoir l'activité physique comme moyen efficace de prévention des maladies cardiovasculaires.
https://www.fedecardio.org/les-parcours-du-coeur
www.fedecardio.org

 

ffc

 

 

  • Congrès national des pharmaciens : à Lyon, les 19-20 juin 2021

 

Congres des pharmaciens

 

 

  • E-AEROSOLSTORMING : 25 juin 2021
12e Journée scientifique du Groupe aérosol Thérapie
 
 

 

splf

 

 

  • Pharmagora Plus : à Paris les 26-27 juin 2021
 

 

pharmagora

 

 

  • ONCOLOGIE JPIP 2021
72e Journées Pharmaceutiques Internationales de Paris
Vendredi 19 novembre 2021
Thème : Evolution des stratégies thérapeutiques en cancérologie : conséquences en pratique de ville
Présidente du Conseil scientifique : Dr Isabelle Madelaine-Chambrin, Vice-Présidente de la Société française de pharmacie oncologique (SFPO)
Programme bientôt disponible sur  www.congres-jpip.com
 
jpip

 

 

shadow
Carnet
ministere_sante

Christine Vincent a été nommée directrice en charge du secrétariat général de la Haute Autorité de santé (HAS) à compter du 25 janvier 2021, succédant à ce poste à Cécile Lambert qui a rejoint la direction générale de l’offre de soins. Titulaire d’une maîtrise en droit privé (Université Paris II-Assas) et du certificat d’aptitude à la profession d’avocat, Christine Vincent a rejoint la HAS en 2004 en tant que responsable du pôle juridique affaires générales puis devint cheffe du service juridique en 2011. Elle était par ailleurs déléguée à la protection des données personnelles.


 

ministere_sante

Alexandre Fonty a été nommé directeur de cabinet auprès du Pr Dominique Le Guludec et de Thomas Wanecq, respectivement présidente et directeur de la HAS, à compter du 22 février 2021. Il prend ainsi la succession de Pierre de Montalembert. Alexandre Fonty est titulaire du certificat d'aptitude à la profession d’avocat, d’un master de Droit public approfondi (Université Paris II Panthéon-Assas) et d’un master en politiques publiques de l’Université King’s College de Londres.


 

N’oubliez pas d’adhérer ou de renouveler votre adhésion à UTIP Association…   Pour adhérer
shadow
  Retour à l'accueil