Newsletter 21 12 2020 Imprimer
Newsletter
n°156 LUNDI 21 DÉCEMBRE 2020

adherer

UTIP Association continue à se mobiliser  pour  vous informer  dans les domaines scientifique et professionnel prioritaires, en tenant compte de l’évolution de l’actualité et en s’adaptant aux impératifs sanitaires liés à la Covid-19.
Des soirées en présentiel, des e-soirées...


 
 
 
bonnes fetes
 
 
Mais soyez prudents : Covid-19 au 20 décembre 2020 :
 
chiffres
**Nombre de décès mis à jour quotidiennement pour les décès survenant à l’hôpital et chaque mardi et vendredi pour les décès survenant au sein des Etablissements sociaux et médico-sociaux. L’augmentation qui en résulte ces jours-là n’est donc pas à interpréter comme une augmentation pour les dernières 24 heures. L’évolution peut aussi être liée à une actualisation des données de la ou des semaine(s) précédente(s). ** Sur les 7 derniers jours consolidés, nombre de personnes testées positives en RT-PCR ou test antigénique parmi le nombre de personnes ayant eu au moins un test pendant cette période et qui n‘ont jamais été testées positives dans les 60 jours précédents.
 
 
 
shadow
Actus de la semaine L’UTIP à la une

 

Veille scientifique et professionnelle

 

 
ansm
 

Dépistage de la COVID-19 par VivaDiag : en raison de faux positifs, il est demandé aux pharmaciens d'officine de ne plus utiliser le test rapide VivaDiag Test Rapide SARS-CoV-2 Ag, de mettre en quarantaine tous les lots en leur possession, de contacter les personnes testées positives avec ces dispositifs dans les 7 derniers jours (les informer du risque de faux positif, les orienter vers la réalisation d’un test moléculaire (RT-PCR) pour confirmation, en présence d’un contexte clinique évocateur, leur recommander de consulter un médecin).

En savoir plus

 
academie

Respecter les gestes barrières sans sacrifier ses mains : l’utilisation pluriquotidienne de savon à pH basique et de gel hydroalcoolique dont la concentration en alcool doit se situer entre 60 et 95% selon l’OMS, altèrent le film lipidique et le microbiome présents à la surface de la peau, avec pour conséquences sécheresse, fissures, érosions et altération de la flore résidente de la peau. L’Académie nationale de médecine publie quelques conseils pratiques pour limiter ces inconvénients.

En savoir plus

 
ministere_sante
 


Vaccination contre la grippe saisonnière : 
comme précisé dans le DGS-URGENT n°2020-60 du 09-12-2020, les dates d’arrivée de certains vaccins au sein du stock Etat ont été avancées par les laboratoires fournisseurs, ce qui permet d’anticiper la mise à disposition dans les officines des 300 000 dernières doses de Fluzone® (conditionnement par 10) et de la totalité des 690 000 doses de VaxigripTetra® (conditionnement unitaire France).

En savoir plus

 
ministere_sante
 


Mise à disposition du Fluenz Tetra® en ville :
250 000 doses de Fluenz Tetra® sont mises à disposition dans le circuit officinal à partir de la semaine du 21 décembre 2020. Les enfants de 2 à 17 ans ciblés par les recommandations vaccinales contre la grippe saisonnière pourront se voir prescrire par leur médecin ce vaccin (prescription médicale obligatoire). Chez les enfants n'ayant jamais été vaccinés contre la grippe saisonnière, deux doses doivent être administrées à...

Lire la suite

 
complements
 


Compléments alimentaires contenant des huiles essentielles d’arbre à thé, de niaouli et de cajeput :
l’absorption par voie orale de certains composés des huiles essentielles de Melaleuca présente des risques neurologiques (niaouli et cajeput), cancérigènes, génotoxiques et potentiellement reprotoxiques. Pour éviter ces risques, l’Anses  formule des recommandations en matière de conservation, de dosage, d’éviction voire d’interdiction de ces huiles essentielles. Elle déconseille en particulier leur consommation aux enfants et aux femmes enceintes ou allaitantes.

En savoir plus


 
pc
 


Alerte Vitamine D en pédiatrie :
Certains nourrissons auparavant en bonne santé ont dû être hospitalisés en raison d’hypercalcémies sévères avec néphrocalcinose, suite à l’usage de compléments alimentaires à très forte concentration en vitamine D. Cette pratique est en augmentation en pédiatrie. Le CRMR Maladies rares du calcium et du phosphate rappelle que la vitamine D est un médicament à manipuler comme tel qui doit faire l’objet d’une prescription médicale.

En savoir plus


 
ministere_sante
 


Diabète de type 2 (DT2) et gliflozines :
d’après les dernières études scientifiques disponibles, l’empagliflozine, la dapagliflozine et la canagliflozine non seulement contribuent à la maîtrise du DT2 mais surtout permettent de réduire le risque de complications cardiovasculaires (en prévention primaire ou secondaire). De plus, pour les patients avec...

Lire la suite


 
couronne
 


Plantes décoratives : leur ingestion peut être toxique pour les Hommes comme pour les animaux.
L’Anses rappelle que pendant les fêtes de fin d’année, le houx, le gui ou encore le poinsettia sont utilisées pour décorer les gâteaux, l’intérieur de la maison ou le jardin. L’ingestion de baies ou de feuilles par les enfants ou les animaux peut s’avérer toxique et provoquer des symptômes plus ou moins graves en fonction des quantités consommées.

En savoir plus


 
ministere_sante
 


Pieds de la personne âgée : lésions cutanées, déformations, perte de sensibilité...
Ces affections doivent impérativement être prises en charge pour éviter des complications graves, susceptibles d’altérer l’état de santé global des plus de 60 ans. Pour les prévenir et en homogénéiser la prise en charge, la Haute Autorité de Santé a actualisé avec le Collège national de pédicurie-podologie ses recommandations de bonnes pratiques en matière de soins du pied chez ces personnes.

En savoir plus


 

 

Adhérez pour accéder à l’espace Adhérents.


Espace adhérents :

Les dossiers UTIPNews

Décembre 2020 : Les vaccins anti-Covid-19
Focus sur les vaccins à ARN messager

Déjà parus :

 

 

Covid-19 : UTIP Association accompagne ses adhérents en leur proposant  :

  • Un e-learning sur le trod antigénique Covid-19 à l’officine.
    Renseignements : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
 
  • Des e-soirées sur le thème Covid-19 et trod antigénique SARS-CoV-2 à l’officine
    Diaporama en permanence actualisé sur le site de l’Association (espace adhérents).
    Renseignements : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
 
  • Un dossier sur les vaccins à ARN anti-Covid-19 (espace adhérents, à partir du 22 décembre 2020).
    Renseignements : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

shadow
Quizz
Médicaments En bref !

Chez les enfants n’ayant jamais été vaccinés contre la grippe saisonnière, les deux doses de FluenzTetra® sont administrées à

□ 15 jours d'intervalle

□ 1 mois d'intervalle


Fluzone® est un vaccin tétravalent hautement dosé indiqué chez les plus de 65 ans

□ Oui

□ Non

 


Le vaccin anti-Covid-19 Pfizer & BioNtech s’administre à raison de deux doses à 21 jours d’intervalle

□ Vrai

□ Faux

 


Les vaccins anti-Covid à ARNm peuvent modifier l’ADN de nos cellules

□ Vrai

□ Faux

 


Prégabaline : médicament le plus détourné. Selon l’enquête OSIAP (Ordonnances suspectes indicateur d’abus possible) et d’après les remontés par les pharmaciens d’officine aux centres d’addictovigilance de 2 089 ordonnances suspectes, le médicament le plus détourné en 2019 est la prégabaline (Lyrica® et génériques). Avec un taux de déclaration qui a doublé depuis 2018  et multiplié par 14 entre 2016 et 2019, la prégabaline détrône ainsi la codéine, en tête des médicaments les plus détournés.
Les autres médicaments les plus détournés sont le paracétamol, le tramadol seul ou en association au paracétamol, puis la codéine associée au paracétamol.
Plus loin dans le classement (14e), la progression du fentanyl (sous sa forme transdermique et aux doses les plus élevées) attire l’attention puisqu’il a été cité deux fois plus qu’en 2018.


addictovigilance
 

 

Baqsimi® (glucagon 3 mg) poudre nasale en récipient unidose : traitement d’urgence de l’hypoglycémie sévère chez l’adulte, l’adolescent et l’enfant à partir de 4 ans ayant un diabète traité par insuline (une dose dans une seule narine).

 

ansm

 

shadow
journées de la Santé
 

 

  • Pharmagora Plus : à Paris les 26-27 juin 2021
 

 

pharmagora

 

shadow
Carnet
ratignier

Par décret du 14 décembre 2020, Christelle Ratignier-Carbonneil a été nommée Directrice générale de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Christelle Ratignier-Carbonneil, docteur en immuno-hématologie, exerça entre 2002 et 2010 plusieurs fonctions en lien avec l’évaluation clinique des médicaments au sein de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, devenue ANSM. En novembre 2010, elle rejoint le cabinet du ministre du travail, de l'emploi et de la santé, en tant que conseillère pour les produits et les industries de santé. En juin 2012, Christelle Ratignier-Carbonneil est nommée directrice adjointe à la Caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS), où elle dirige le département des produits de santé, en charge des activités relatives aux médicaments, aux dispositifs médicaux et aux actes de biologie, ainsi que les relations conventionnelles avec les pharmaciens d'officine, les professionnels des dispositifs médicaux et les biologistes médicaux libéraux. Depuis le 1er  décembre 2016,  elle  occupait le poste de Directrice générale adjointe de l’ANSM. Elle a notamment engagé l’ANSM dans une politique d’ouverture à ses publics afin de mieux intégrer

 

N’oubliez pas d’adhérer ou de renouveler votre adhésion à UTIP Association…   Pour adhérer
shadow
  Retour à l'accueil