Newsletter 11 05 2020 Imprimer
Newsletter
n°142 LUNDI 11 MAI 2020
Covid-19 : Chiffres clés au 10 mai 2020
(Santé publique France)
 
chiffres
* Total des décès : somme des décès survenus à l’hôpital et des décès survenus au sein des établissements - ESMS (hors hôpital)
** ESMS : établissements sociaux et médico-sociaux. Du fait du délai très court entre le signalement des établissements et la production des bulletins quotidiens, les données les plus récentes ne sont pas consolidées. Les processus d’assurance qualité mis en place au niveau régional peuvent conduire à des corrections des données.

11 mai 2020
Sortie de confinement n’est pas sortie de crise
« Les mesures de distanciation sociale et d’hygiène renforcée devront être maintenues tant que nous ne disposons pas d’un vaccin ».
(Académie des sciences, 23 avril 2020)

 
 
deconfinement

Chers adhérents,
Les réunions UTIP en soirée vous manquent ?
En attendant le plaisir de vous revoir, UTIPNews vous propose dorénavant un Dossier systématiquement associé à chaque parution, jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire...

Dossier du 11 mai 2020 :
Cœur et Covid-19

A télécharger dans votre espace adhérent, à partir du mardi 12 mai 2020.

 

N’oubliez pas de renouveler votre adhésion 2019-2020......

Pour adhérer

 
 
shadow
Actus de la semaine L’UTIP à la une

 

Veille scientifique et professionnelle

 

ministere_sante
 

Distribution de masques sanitaires par l’Etat en sortie de confinement (au 11 mai 2020) : les distributions se poursuivent, avec pour objectif prioritaire la limitation au maximum de la diffusion du virus et l’accompagnement de la reprise d’activité. Dans ce cadre, la stratégie de répartition des masques sanitaires par l’État a vocation à évoluer.

En savoir plus

 
 
 

 

Distribution et traçabilité des masques de l’Etat en officine : dernières informations : Dans le cadre de l’élargissement des publics éligibles à l’attribution de masques, une dernière dotation sera adressée directement aux officines (flux poussés) en fin de semaine (45 millions de masques essentiellement chirurgicaux).
A partir de la semaine du 18 mai, il appartiendra aux officines de commander (flux tirés) les masques issus des dotations de l’Etat, en fonction de leurs besoins, directement aux grossistes répartiteurs qui en assureront le stockage et la distribution.
Une rémunération sera versée aux pharmaciens d’officine en contrepartie du travail supplémentaire induit par l’élargissement des bénéficiaires de masques. Ainsi, le montant de la rémunération de la dispensation de masques aux patients est fixé à 2 €, pour la délivrance d’une quantité de masques correspondant à la durée de la prise en charge des personnes concernées.
Pour la semaine du 11 mai, la rémunération de 2 € sera versée en contrepartie d’une quantité de masques délivrés égale à 14 masques pour les patients atteints de covid-19 et les patients contact ; 10 masques pour les personnes à très haut risque médical.
A compter du 18 mai, à hauteur de 2 € pour la délivrance en une fois (sous réserve que les stocks le permettent) de masques correspondant à la durée de la prise en charge des patients, soit : 28 masques pour 14 jours pour les patients atteints de covid-19 et les patients contact ; 40 masques pour 30 jours pour les personnes à très haut risque médical. A suivre...

 

 
epiphare

Consommation de médicaments : quel bilan après 5 semaines de confinement ? Après un stockage initial de médicaments pour les maladies chroniques, la semaine du 6 au 12 avril a été marquée par une sous-consommation avant un retour vers une consommation normalisée en semaine 16.
Pour les traitements dont l’administration nécessite le recours physique à un professionnel de santé : effondrement de la consommation pendant les 5 semaines de confinement, -35% à -71% pour les vaccins ; -40% pour le traitement de la DMLA, -68% pour les DIU avec progestatif. Forte baisse aussi pour les produits d’imagerie médicale : préparations pour coloscopie (-82%), produits iodés pour scanner (-66%), produits de contraste pour IRM (-67%) ; et d’autres traitements : corticothérapie orale (-64%), AINS (-70%), antibiothérapie systémique (-37%), antiulcéreux de type IPP (-13%). La dispensation d’ibuprofène a été quasiment arrêtée à la suite des messages des autorités sanitaires, tandis que la délivrance sur ordonnance de paracétamol a atteint jusqu’à 1 million de patients par jour le 16 mars.

En savoir plus

 
academie


Recherche clinique et Covid-19 : la science n’est pas une option.
La vérité scientifique ne se décrète pas à l’applaudimètre. Elle n’émerge pas du discours politique, ni des pétitions, ni des réseaux sociaux. C’est pourtant dans ce type de dérive que s’est fourvoyée la recherche de traitements médicamenteux actifs contre le Covid-19 : trop de précipitation dans la communication, trop d’annonces prématurées, trop de discordes entre les équipes, trop de pressions de toutes sortes, mais pas assez de science.

En savoir plus

 
has


Patients Covid-19, sans indication d’hospitalisation, surveillés à domicile :
ce sont des patients avec des tableaux pauci-symptomatiques ne nécessitant pas une hospitalisation. Cependant, il ne faut pas méconnaître le risque respiratoire, cardiovasculaire, rénal, neurologique, cognitif, psychiatrique, musculo-squelettique, métabolique et nutritionnel.

En savoir plus

 
has

 

Covid-19 et tests sérologiques : quelques précisions. Après avoir été infectés par le SARS-CoV-2, la plupart des individus développerait une réponse immunitaire objectivable par...

Lire la suite

 
academie


Chloroquine/hydroxychloroquine : une confusion dangereuse.
Seule l’hydroxychloroquine (Plaquenil®) est testée dans les essais thérapeutiques en cours pour valider ou infirmer son intérêt dans le  traitement du Covid-19. L’Académie nationale de pharmacie alerte sur l’emploi abusif dans les médias du mot « chloroquine » pour parler de l’hydroxychloroquine, au risque...

Lire la suite


splf

 

Covid-19 et asthme : dans l’épidémie actuelle, les asthmatiques ne semblent pas surreprésentés, d’après les données dont on dispose. Néanmoins, il n’existe pas de donnée spécifique concernant  les exacerbations d’asthme et a fortiori les exacerbations graves, en relation directe avec cette infection. D’un point de vue théorique, il n’est pas exclu que l’infection par COVID-19 puisse être responsable d’une exacerbation de l’asthme. Le groupe de travail Asthme et allergies, groupe commun SPLF/SFA souligne que les  médicaments de l’asthme doivent être poursuivis à dose efficace pour que l’asthme, quelle que soit sa sévérité, soit contrôlé durant cette période épidémique à COVID-19.

En savoir plus

 
chat


Transmission de l’Homme au Chat du Covid-19 : rare mais distanciation recommandée.
Une étude rapporte pour la première fois l’infection naturelle d’un chat en France (près de Paris), probablement par ses propriétaires. À ce stade des connaissances...

Lire la suite

 
has

 

Campagne de vaccination contre la grippe saisonnière à la Réunion : la HAS considère que cette campagne, en l’état actuel de la pandémie de Covid-19, doit être maintenue pour...

Lire la suite

 
academie
 


Déconfinement et reprise du sport de loisir :
la reprise des activités physiques et sportives est nécessaire afin d’améliorer la santé physique et mentale tout en corrigeant les effets délétères de l’isolement social. Cette reprise doit être très progressive, accompagnée, et respecter les mesures visant à prévenir la transmission interhumaine du SRAS-CoV-2. L’Académie nationale de médecine émet ses recommandations.

En savoir plus

 
ansm
 


Armoise naturelle (Artemisia annua) :
attention aux allégations fausses et dangereuses. L’ANSM rappelle que cette plante n’a jamais fait la preuve de quelconques vertus thérapeutiques, ni contre le Covid-19, ni dans le paludisme !

 
academie
 


Covid-19 et utilisation  à grande échelle des outils numériques :
selon l’Académie nationale de médecine, les technologies numériques peuvent apporter un soutien précieux, notamment en période de Covid-19, par de multiples applications.

En savoir plus

 
sprays
 


Sprays et diffuseurs à base d’huiles essentielles : vigilance.
Diverses circonstances à risque ont été récemment identifiées : utilisation en automédication d’huiles essentielles par voie orale pour « renforcer les défenses naturelles » et « lutter contre le coronavirus », pulvérisation d’huiles essentielles pour « assainir un espace clos » par une personne à risque ou encore utilisation inappropriée pour désinfecter un masque chirurgical, par exemple… L’Anses rappelle que les huiles essentielles ne constituent pas un moyen de lutte contre le coronavirus...

En savoir plus

 
academie
academie
veterinaires


COVID-19 : pour une coordination nationale et européenne de la recherche :
la multiplication d’offres non coordonnées a eu pour conséquence un afflux de propositions, une multiplicité de gouvernances, une dispersion des moyens et des capacités de la communauté scientifique. De plus, les appels à projets ont été prioritairement orientés vers les étapes précoces du processus infectieux, négligeant ainsi le poids des comorbidités...

Lire la suite

 
plantes
 


Confusion entre Colchique et Ail des ours : un cas d’intoxication mortelle en région Grand-Est. 
A cette occasion, l’ANSES souligne  les différences entre ces deux plantes et rappelle l’existence d’un aide-mémoire pour éviter les confusions entre plantes comestibles et toxiques...

Lire la suite

 
tabac
 


Sevrage tabagique :
découvrez le nouveau livret grand public "Accompagner l'arrêt du tabac avec succès" qui s'inscrit dans la démarche Lieu de santé sans tabac portée par le RESPADD.

En savoir plus

 

 

Adhérez pour accéder à l’espace Adhérents.


Espace adhérents :

Les dossiers UTIPNews

NOUVEAU : COEUR ET COVID-19

A télécharger dans votre espace adhérent, à partir du mardi 12 mai 2020.

Déjà parus :

 

 

UTIP Ile-de-France

6e Rencontres oncologiques

UTIP Ile-de-France


Prenez date !


En raison de la situation sanitaire,
la date initiale du 16 juin est reportée au début de l'automne 2020.
Même horaire, même programme.

De 20h30 à 23h30 à Paris
(Asiem) sur le thème :
Les cancers chez l’enfant et l’adolescent
Focus : Spécificités et accompagnement officinal des jeunes patients atteints de leucémie

 
idf

 

 

 

 

 

shadow
Quizz
Médicaments En bref !

En cas d’exacerbation d’asthme fébrile, même avec suspicion de COVID-19, il ne faut pas retarder l’administration des corticoïdes systémiques à la posologie habituelle (0.5 à 1 mg/kg).

□ Vrai

□ Faux


Pour un patient, une personne vivant au domicile ou un contact symptomatique, la levée de l’isolement peut avoir lieu à partir du 8e jour du début des symptômes et au moins 48 heures après la disparition de la fièvre et au moins 48 heures après la disparition de la dyspnée.

□ Vrai

□ Faux


Chez un individu, la  présence d’anticorps dirigés contre le SARS-CoV-2 est toujours synonyme de protection immunitaire.

□ Vrai

□ Faux


Fasenra® 30 mg (benralizumab) solution injectable : nouvelle présentation sous forme de stylo prérempli, en complément de la seringue préremplie. Ce médicament d’exception est...

 

Lire la suite

 

ansm


Erleada® (apalutamide) cp 60 mg : inhibiteur sélectif du récepteur aux androgènes indiqué dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (nmCRPC) et dans le cancer de la prostate métastatique hormonosensible en association avec un traitement par suppression androgénique. Posologie : 4 cp /j en une seule fois. Pour les patients dont la partenaire est en âge de procréer, un préservatif doit être utilisé et associé à un autre mode de contraception hautement efficace pendant le traitement et les trois mois qui suivent son arrêt.

 

En savoir plus

 

ansm


shadow
journées de la Santé
 

 

  • Aérosolstorming, 11e Journée scientifique du Groupe Aérosol Thérapie /SPLF, reporté en 2021 à Paris
 

 

splf

 

 

  • Pharmagora Paris, reporté au 27-28 juin 2020
 

 

pharmagora

 

 

  • Congrès national des pharmaciens : 17-18 octobre 2020, Lyon
Renseignements : Tél 01 85 08 15 19
www.congresdespharmaciens.org
 

 

congres

 

 

  • 71e Journées des JPIP (Journées pharmaceutiques internationales de Paris) - Paris, 20 novembre 2020

Thème : Vieillissement : du normal au pathologique - Prévention et accompagnement

Cette année : une session validante au DPC se tiendra dans le cadre de la Journée de 13h30     à 17h40 sur le thème « Le bon usage du médicament chez le sujet âgé ».
 (demande d’agrément en cours)

En savoir plus

jpip

 

 

shadow
Carnet
 

Soins d'urgence dentaire : Si vous n'avez pas de dentiste habituel ou si vous ne parvenez pas à le contacter, vous avez la possibilité d'appeler directement le 09 705 00 205, numéro d'appel national mis en place par le Conseil national de l'Ordre des chirurgiens-dentistes.


 

N’oubliez pas d’adhérer ou de renouveler votre adhésion à UTIP Association…   Pour adhérer
shadow
  Retour à l'accueil