A VOS AGENDAS


Le Congrès des Pharmaciens à Lyon

9 et 10 octobre 2021

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT

 

L'UTIP accompagne les officinaux pour les aider à délivrer des messages de prévention auprès des patients

 

La prévention est intimement liée au suivi et à l'accompagnement des patients. Nos cycles de formations sur le bilan partagé de médication comprennent des thèmes (tels que l'observance ou la iatrogénie) qui se prêtent tout particulièrement au déploiement de la prévention. Durant ces formations, nous apprenons au pharmacien à délivrer des messages clairs aux patients sur le suivi de leurs traitements. Quelques informations clés fournis par l'officinal lors des bilans de médication peuvent aider le patient à prévenir la iatrogénie médicamenteuse ou les problèmes d'observance.

 

L'entretien motivationnel est une démarche entreprise par le pharmacien pour amener le patient, de façon naturelle, à prendre les bonnes décisions concernant sa pathologie (par exemple : pour amener une personne asthmatique à arrêter de fumer). Plus le pharmacien se forme, plus il est à l'aise pour mener les entretiens motivationnels. Il acquiert ainsi les bons réflexes pour parler de prévention santé auprès de sa patientèle.


 

Don du sang

Les réserves de sang étant trop basses, l'EFS lance un appel d'urgence à la mobilisation pour reconstituer un bon niveau de stock au cours de cette période sensible. Il rappelle que la mobilisation des donneurs est essentielle. En effet, les dons de sang doivent être réguliers et constants car la durée de vie des produits sanguins est limitée (7 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges). 10 000 dons de sang sont nécessaires chaque jour pour soigner 1 000 000 de malades par an. En règle générale, pour donner son sang, il faut être avoir entre 18 et 70 ans, être en bonne santé et peser au minimum 50 kg. Après 60 ans, le don est nécessairement soumis à l'autorisation du médecin responsable du prélèvement. Il existe néanmoins un certain nombre de contre-indications liées à la situation de la personne souhaitant donner son sang (état de santé, antécédents familiaux, pratiques personnelles, séjours à l'étranger, pratiques sexuelles...). Un test d'éligibilité (réponses à quelques questions)  permet de savoir si on peut donner son  sang.   Attention : une personne qui a été testé positive au Covid-19, doit attendre 28 jours après le début des symptômes ou 14 jours après la disparition des symptômes avant de pouvoir donner votre sang. NB On ne peut se rendre en collecte si on présente des symptômes grippaux.

En savoir plus : arrêté du 17 décembre 2019 fixant les critères de sélection des donneurs de sang

  Retour à l'accueil