A VOS AGENDAS


Le Congrès des Pharmaciens à Lyon

9 et 10 octobre 2021

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT

 

L'UTIP accompagne les officinaux pour les aider à délivrer des messages de prévention auprès des patients

 

La prévention est intimement liée au suivi et à l'accompagnement des patients. Nos cycles de formations sur le bilan partagé de médication comprennent des thèmes (tels que l'observance ou la iatrogénie) qui se prêtent tout particulièrement au déploiement de la prévention. Durant ces formations, nous apprenons au pharmacien à délivrer des messages clairs aux patients sur le suivi de leurs traitements. Quelques informations clés fournis par l'officinal lors des bilans de médication peuvent aider le patient à prévenir la iatrogénie médicamenteuse ou les problèmes d'observance.

 

L'entretien motivationnel est une démarche entreprise par le pharmacien pour amener le patient, de façon naturelle, à prendre les bonnes décisions concernant sa pathologie (par exemple : pour amener une personne asthmatique à arrêter de fumer). Plus le pharmacien se forme, plus il est à l'aise pour mener les entretiens motivationnels. Il acquiert ainsi les bons réflexes pour parler de prévention santé auprès de sa patientèle.


 

Mise à jour des « Réponses rapides » spécifiques à la démarche vaccinale

La version qui vient d’être publiée met à plat les données d’efficacité des vaccins en soulignant que la durée de protection persiste au moins 6 mois. Elle détaille la tranche d’âge des populations concernées pour chacun des vaccins disponibles en précisant que les vaccins à ARNm (Comirnaty® de Pfizer et Covid-19 Vaccine Moderna®) peuvent être utilisés pour toutes personnes majeures. Par ailleurs, elle récapitule les recommandations sur l’espacement entre deux doses de vaccins : 4 à 6 semaines pour les vaccins à ARNm, 9 à 12 semaines pour le vaccin Vaxzevria® d’AstraZeneca. Janssen ne nécessite lui qu’une seule injection. Dans les cas de non-respect strict de l’intervalle entre les deux doses, il n’est pas nécessaire de recommencer le schéma vaccinal dès le début. Enfin, le document intègre aussi le tout dernier avis de la HAS sur l’introduction de TROD auxquels recourir simultanément à l’administration de la première dose de vaccin pour des personnes, plutôt jeunes, qui pourraient avoir contracté la Covid sans développer de symptômes. Les « Réponses rapides » seront actualisées à l’occasion de l'extension d'AMM accordée au vaccin Pfizer et du démarrage de la vaccination des adolescents.

En savoir plus : doc 1

En savoir plus : doc 2

  Retour à l'accueil