A VOS AGENDAS


Nos e-soirées 2021

 

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT

 

L'UTIP accompagne les officinaux pour les aider à délivrer des messages de prévention auprès des patients

 

La prévention est intimement liée au suivi et à l'accompagnement des patients. Nos cycles de formations sur le bilan partagé de médication comprennent des thèmes (tels que l'observance ou la iatrogénie) qui se prêtent tout particulièrement au déploiement de la prévention. Durant ces formations, nous apprenons au pharmacien à délivrer des messages clairs aux patients sur le suivi de leurs traitements. Quelques informations clés fournis par l'officinal lors des bilans de médication peuvent aider le patient à prévenir la iatrogénie médicamenteuse ou les problèmes d'observance.

 

L'entretien motivationnel est une démarche entreprise par le pharmacien pour amener le patient, de façon naturelle, à prendre les bonnes décisions concernant sa pathologie (par exemple : pour amener une personne asthmatique à arrêter de fumer). Plus le pharmacien se forme, plus il est à l'aise pour mener les entretiens motivationnels. Il acquiert ainsi les bons réflexes pour parler de prévention santé auprès de sa patientèle.


 

On ne sait pas tout sur les statines !

Focus sur l’essai clinique multicentrique « Métastatine » : il recrute 100 patients âgés de 18 à 75 ans nécessitant l’introduction d’une statine en prévention primaire, afin d’étudier l’action directe de l’atorvastatine sur le microbiote intestinal et les métabolites pro-athérogènes qui en sont dérivés. Promu par la Société française de cardiologie, cette étude est conjointe entre l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière (coordination : équipe du Joe-Elie Salem) et l’Hôpital Européen Georges Pompidou (HEGP).
Les statines diminuent le taux de mauvais cholestérol, mais elles ont très probablement d’autres mécanismes d’action qui conduiraient également à une diminution de la progression de l'athérome. Elles pourraient avoir un effet antibiotique (au niveau du l’intestin uniquement). D’autre part il a été récemment établi que le microbiote intestinal est responsable de la production de métabolites pro-athérogènes. Ainsi, cette étude chez l’homme a pour but d’étudier l’hypothèse que la mise sous statines, par leur effet bactéricide, favoriserait la sélection d’un microbiote intestinal moins pourvoyeur de métabolites pro-athérogènes.
L’objectif principal de l’essai « Métastatine » est donc de mesurer, chez des adultes nécessitant l’introduction d’une statine dans leur traitement, l'effet direct de l'atorvastatine (40 mg/j) sur la production de métabolites pro-athérogènes libérées par la flore intestinale. Les objectifs secondaires sont d'évaluer l’effet des statines sur la modification de la flore intestinale elle-même, en étudiant les modifications génétiques de cette flore intestinale.
Après tirage au sort dit « en aveugle », les patients recevront soit de l’atorvastatine 40mg (1 fois par jour en comprimé), soit un placebo, et ce durant 6 semaines. 3 visites sont prévues (au début, à 2 semaines et à 6 semaines), chacune d’une durée d’environ 6h (de 8h du matin à 14h), durant lesquelles seront réalisés prises de sang, électrocardiogrammes et récolte des selles. Durant toute l’étude, les patients bénéficieront d’un suivi nutritionnel et cardio-vasculaire poussé.

  Retour à l'accueil