A VOS AGENDAS


Le 1er octobre 2020

6èmes Rencontres oncologiques en Ile de France, 100% virtuel, 100% innovant, 100% interactif

Voir le programme

 

17-18 octobre 2020

Congrès National des pharmaciens à Lyon

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT

 

L'UTIP accompagne les officinaux pour les aider à délivrer des messages de prévention auprès des patients

 

La prévention est intimement liée au suivi et à l'accompagnement des patients. Nos cycles de formations sur le bilan partagé de médication comprennent des thèmes (tels que l'observance ou la iatrogénie) qui se prêtent tout particulièrement au déploiement de la prévention. Durant ces formations, nous apprenons au pharmacien à délivrer des messages clairs aux patients sur le suivi de leurs traitements. Quelques informations clés fournis par l'officinal lors des bilans de médication peuvent aider le patient à prévenir la iatrogénie médicamenteuse ou les problèmes d'observance.

 

L'entretien motivationnel est une démarche entreprise par le pharmacien pour amener le patient, de façon naturelle, à prendre les bonnes décisions concernant sa pathologie (par exemple : pour amener une personne asthmatique à arrêter de fumer). Plus le pharmacien se forme, plus il est à l'aise pour mener les entretiens motivationnels. Il acquiert ainsi les bons réflexes pour parler de prévention santé auprès de sa patientèle.


 

Les 1000 premiers jours de l’enfant : une période essentielle pour son bon développement et sa construction.

Cette période conditionne la santé et le bien-être de l’individu tout au long de sa vie. C’est sur ce sujet qu’a travaillé une commission de 18 experts spécialistes de la petite enfance, présidée par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik. Leur rapport a été remis le 8 septembre dernier à Adrien Taquet, Secrétaire d’État en charge de l’Enfance et des Familles, auprès du Ministre des Solidarités et de la Santé. La commission d’experts des « 1000 premiers jours » a émis de nombreuses recommandations qui ont retenu l’attention du Secrétaire d’Etat, parmi lesquelles : un accompagnement personnalisé commençant dès l’entretien du 4e mois, se poursuivant en maternité et jusqu’au domicile, et qui se renforcerait en cas de fragilités ; la généralisation de l’entretien prénatal précoce, qui ne concerne aujourd’hui que 28% des grossesses ; l’augmentation des moyens des maternités et des PMI ; l’allongement du congé paternité ; la généralisation et l’harmonisation du projet éducatif de l’accueil des enfants avant 3 ans...

En savoir plus

  Retour à l'accueil