A VOS AGENDAS


Le 1er octobre 2020

6èmes Rencontres oncologiques en Ile de France, 100% virtuel, 100% innovant, 100% interactif

Voir le programme

 

17-18 octobre 2020

Congrès National des pharmaciens à Lyon

 

 

 

LE MOT DU PRÉSIDENT

Alain Guilleminot

Alain GUILLEMINOT

 

L'UTIP accompagne les officinaux pour les aider à délivrer des messages de prévention auprès des patients

 

La prévention est intimement liée au suivi et à l'accompagnement des patients. Nos cycles de formations sur le bilan partagé de médication comprennent des thèmes (tels que l'observance ou la iatrogénie) qui se prêtent tout particulièrement au déploiement de la prévention. Durant ces formations, nous apprenons au pharmacien à délivrer des messages clairs aux patients sur le suivi de leurs traitements. Quelques informations clés fournis par l'officinal lors des bilans de médication peuvent aider le patient à prévenir la iatrogénie médicamenteuse ou les problèmes d'observance.

 

L'entretien motivationnel est une démarche entreprise par le pharmacien pour amener le patient, de façon naturelle, à prendre les bonnes décisions concernant sa pathologie (par exemple : pour amener une personne asthmatique à arrêter de fumer). Plus le pharmacien se forme, plus il est à l'aise pour mener les entretiens motivationnels. Il acquiert ainsi les bons réflexes pour parler de prévention santé auprès de sa patientèle.


 

Diabète

Suite à des signalements, l’ANSM appelle les patients diabétiques à ne pas utiliser les logiciels et applications offrant la possibilité d’élaborer soi-même un système de gestion automatisée de la glycémie. Appelés « système en boucle fermée à faire soi-même » ou « pancréas artificiel à faire soi-même », ces programmes, DIY « do it yourself », proposés en libre accès en dehors de tout cadre réglementaire, sont sans garantie de sécurité pour les patients. L'ANSM souligne, qu’à ce jour, aucun programme permettant de créer soi-même un système d’administration d’insuline en boucle fermée ne dispose d’un marquage CE, ce qui rend à ce stade leur utilisation potentiellement dangereuse. Les utilisateurs de ces systèmes s’exposent à des complications potentiellement graves (hyper ou hypoglycémies sévères, acidocétoses, rétinopathies foudroyantes) induites par l’administration de mauvaises quantités d’insuline.
Mémo
Chez les patients atteints de diabète, les systèmes dits en « boucle fermée » assurent le contrôle permanent de la glycémie et permettent de délivrer de façon automatisée la dose adéquate d’insuline. Cette gestion automatisée de la glycémie est rendue possible par la connexion sans fil entre un dispositif de mesure du glucose en continu, une pompe à insuline et un appareil de commande incluant un algorithme, le plus souvent un téléphone portable ou une tablette. Plusieurs systèmes de ce type, répondant à la définition du dispositif médical, sont disponibles en France et ont fait l’objet d’un marquage CE, garantissant ainsi la sécurité des patients et des utilisateurs, conformément à la règlementation applicable (Article L. 5211-3, R. 5211-12 et R. 5211-17 du Code de la Santé publique).Actuellement, les logiciels couverts par un certificat de conformité CE et disponibles sur le marché ont fait l’objet de nombreuses étapes de vérification et de contrôles au cours de leur fabrication. En outre, la sécurité des patients qui les utilisent est assurée grâce à un accompagnement individualisé, notamment au travers d’une formation à l’utilisation de l’équipement, d’un suivi personnalisé et d’une assistance technique. Ces garanties sont inexistantes pour les systèmes DIY « do it yourself » non marqués CE.

  Retour à l'accueil