Les pharmaciens négligent la formation ! Imprimer

Inquiétant !

Autrefois champions de la formation, les pharmaciens sont devenus les derniers de la classe.

Avec 3% de taux d'inscription à un parcours DPC en ce début 2017, notre profession s'affiche, malgré une offre riche et diversifiée, comme le mauvais élève.

Bien que réelles et très souvent démoralisantes, les difficultés économiques que nous subissons n'expliquent pas tout. La désaffection des pharmaciens pour la formation et leur manque de motivation risque fort d'aboutir à une diminution des financements alloués à la pharmacie.

Si nous ne voulons pas utiliser ce levier de développement qu'apporte la formation post universitaire, d'autres professions le feront à notre place ... si ce n'est déjà fait

alt

  Retour à l'accueil